L’étranger dans la maison, Shari Lapena, publié aux Éditions Presses de la Cité, janvier 2019, 304 pages

Ce polar domestique était ma première rencontre avec l’univers de Shari Lapena (je n’ai pas lu Le couple d’à côté) et je dois dire que j’ai passé un moment très agréable. Sans être transportée par la plume de Shari Lapena (je vous avoue que, lorsque je lis des thrillers, je m’attarde moins sur la forme, que sur le fond), j’ai été comme hypnotisée par cette histoire.

L'étranger dans la maison

Crédit Photo: @Mooncatchereads

Le roman s’ouvre sur l’absence de Karen au domicile familial. Lorsque son mari, Tom, rentre du travail, il trouve la maison vide et s’aperçoit que sa femme est partie, semble-t-il, à la va-vite. Elle a laissé derrière elle ses clefs, son sac à main et son téléphone. Alors que Tom commence à s’inquiéter, la police se présente à sa porte… Karen vient d’avoir un accident. Elle est indemne, mais elle se trouvait dans un quartier plutôt mal-famé de la ville. … Les policiers ne vont pas tarder à découvrir qu’un meurtre à justement été commis non loin du lieu de l’accident. 

Un début de polar plutôt banal, finalement. Mais plus que l’histoire, c’est surtout l’atmosphère que réussi à créer Shari Lapena qui m’a séduite. L’autrice décrit à merveille les doutes qui commencent à s’insinuer dans l’esprit de Tom; ces petites choses, à priori banales, et qui pourtant affolent Karen au plus haut point et le malaise, qui s’installe petit à petit et qui finit par prendre toute la place. L’histoire est bien construite, aboutie, en quelques sortes.

Mais c’est la fin du roman, qui a fini de me séduire. Juste quelques pages, qui donnent soudainement une toute autre dimension au roman. Quelques pages auxquelles on ne s’attend pas et que frappent fort!

J’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de L’étranger dans la maison. Je vous le conseille si vous aimez les thrillers domestiques ou si vous avez envie d’un polar à la fin tranchante et terrifiante.

 

%d blogueurs aiment cette page :