Licorne, Nora Sandor. Éditions Gallimard, 2 mai 2019, 234 pages.

« On lui servit une infusion de fleurs sauvages. Le séjour s’annonçait si Instagrammable ; il y avait même des petits biscuits sur son lit, des bouteilles d’eau fraîche. Elle alla à la piscine en peignoir, excitée de porter le dernier bikini TropBonne. » Licorne, Nora Sandor

Processed with VSCO with a5 preset

Crédit photo: @Lecoindesmots

Génération 2.0, élevée avec Facebook, Twitter, puis Instagram. Biberonnée aux likes, followers et stories. Qui sommes-nous si ne nous sommes personne sur les réseaux ?

Pour Maëla, vingt ans, la réponse est claire : rien. Rien de rien. Elle est jeune, inscrite en fac de lettres, sans vraiment s’y plaire et travaille comme caissière. Un quotidien terne et morose. Bien loin des vies dorées que doivent avoir ses idoles. Parmi eux se trouve BodyMax, jeune mec bodybuildé qui ne jure que par les protéines en poudre et ses montages vidéo. Entre lui et Maëla commence une idylle qui entraînera la jeune femme dans un tout nouveau mode de vie, loin de ce qu’elle avait imaginé.

Et puis, un jour, c’est la consécration : son rappeur préféré, Mowgli, partage une photo de son compte Instagram. Milliers de likes et followers s’ensuivent. La superbe marque de fringues « TropBonne » lui propose un partenariat, elle est invitée à de grands événements de la mode, rencontre les « influenceurs » … Bref, c’est la belle vie.

Enfin, c’est ce que pensait Maëla. Pourtant, soudain, elle se rend compte qu’elle n’est pas plus heureuse. Même moins, peut-être. Le bilan est là : trois crédits de contractés et une vie toujours aussi vide. Alors, petit à petit, Maëla s’imagine prendre la place de Baloo, le fidèle ours qui accompagne Mowgli partout. Après tout, c’est peut-être ça le bonheur : être un ours, gros et poilu, qui se moque complètement de la reconnaissance des autres.

Alors l’ours devient la star. À l’instar de ces « people » qui ne jurent que par leurs apparence et apparats. Et le premier roman de Nora Sandor prend une dimension incroyable.

Avec Licorne, Nora Sandor s’interroge sur nos relations aux réseaux sociaux et l’impact que le regard des autres et la reconnaissance peuvent avoir sur nous. Au travers du personnage de Maëla, et servi par une écriture impeccable, maîtrisée à la perfection, cette jeune autrice 

En bref : un premier roman d’une modernité incroyable, véritable prouesse littéraire. D’ailleurs, preuve en est que ce roman intègre la très connue « collection blanche » de chez Gallimard !

[𝗣𝗼𝘂𝗿 𝗮𝗹𝗹𝗲𝗿 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗹𝗼𝗶𝗻]

  • Je vous engage tous à aller lire la chronique d’Agathe – @agathe.the.book – ainsi que l’interview de l’autrice. Les deux sont disponibles sur son blog.
  • La douce et talentueuse Émilie – @emiliedeseliene – a également consacré un triptyque à « Licorne » et à nos rapports aux réseaux sociaux.
  • Enfin, ne passez pas à côté de l’épisode du podcast « La Page Blanche », d’Emilie (By @emiliedeseliene). Un super podcast à propos de « Licorne » dans lequel Nora Sandor nous permet d’aller plus loin dans la compréhension de son roman. (Podcast disponible sur toutes les bonnes plateformes !)
%d blogueurs aiment cette page :