Des hommes justes, Ivan Jablonka. Éditions du Seuil, 22 août 2019, 448 pages

 

Des hommes justes est le premier essai que nous avions à lire pour la sélection du Prix des Lectrices Elle. Si le sujet me tentait énormément, ma lecture fut plutôt fastidieuse. C’est donc un avis en demi-teinte que je vous présente aujourd’hui.

J’ai pris énormément de plaisir à lire la première partie de cet essai : Ivan Jablonka retrace avec minutie et intérêt le fonctionnement des sociétés patriarcales. Il y détaille les symboles liés au Masculin et au Féminin, la place des hommes et des femmes dans ces différentes sociétés. J’ai appris énormément de choses sur les combats féministes, mais également sur les conséquences du patriarcat à outrance.

La dernière partie est, elle aussi, plutôt intéressante. Ivan Jablonka démontre avec une certaine habileté que l’égalité homme-femme, la vision de la femme et sa condition dans nos sociétés ne pourront jamais évoluer si les hommes ne prennent pas une part plus importante dans le débat, dans le combat.

Si cette lecture était très enrichissante, j’ai parfois été déroutée par certains stéréotypes. Ce n’est pas une mauvaise lecture, j’ai passé un bon moment. Néanmoins, je n’ai pas été happée par cette lecture comme j’ai pu l’être grâce à d’autres essais.

Je le conseillerai cependant à tous ceux qui s’interrogent sur la place de l’homme dans notre combat féministe, et aux hommes qui souhaiteraient devenir des hommes justes.

%d blogueurs aiment cette page :