On ne nait pas infirmière, Charline. Éditions Autrement, 288 pages, 25 septembre 2019.

 

Charline ne le sait pas, mais elle et moi, on a une relation particulière depuis plusieurs années. Enfin, c’est surtout moi, qui ait une relation particulière avec elle. Parce que, comme je vous le laissais entendre plus haut : Charline, elle ne me connaît pas !

 

Bref, la première fois que j’ai lu Charline, j’étais en début de 2e année infirmière. Nous étions en octobre 2017 et j’étais pleine de doutes. Prête à imploser et à tout laisser en plan. Et puis, Charline, avec ses mots, elle a su me conforter dans l’idée que, « MAIS OUI, PUTAIN ! JE VEUX ÊTRE INFIRMIÈRE ! ». Je veux écouter, entendre, toucher des mains, laver, soulever, panser, bander, piquer … je voulais la porter, cette blouse blanche. Je voulais mon nom dessus, avec l’inscription « infirmière » en dessous.

 

Aujourd’hui, nous sommes en novembre 2019. J’ai eu mon diplôme il y a quelques mois. J’ai pensé à Charline ce jour-là. Et puis à sa façon de voir le soin. Charline, c’est la soignante que je veux être. Voilà. Je ne l’ai jamais rencontrée, et pourtant, je sais que nous partageons les mêmes valeurs, les mêmes notions de prise en soin, de respect et de dignité.

Je le savais avant même de lire son second livre. C’était une évidence. Et puis, je l’ai ouvert et j’ai lu.

J’ai lu ses doutes et ses peurs, ses ratés et ses réussites. Ses joies, ses peines. Son désespoir, parfois. Mais surtout, j’ai lu de l’humanité. J’ai lu la considération pour l’autre, coûte que coûte. Et j’ai lu les journées à rallonges, quotidiennes. On sait l’heure à laquelle on commence, jamais celle à laquelle on termine, c’est la réalité du terrain.

Sous couvert de légèreté et d’humour, Charline traite de sujets sensibles, de situations complexes. Celles dans lesquelles on a su gérer … ou au contraire, complètement se planter. Ça m’a beaucoup fait penser à moi, à mes faux-pas. Comme ce jour où, alors que j’accueillais un monsieur qui venait pour mourir dans le service d’oncologie, je l’ai salué et ai dit « comment allez-vous ? » … La boulette. Envie de creuser un trou, de sauter dedans et d’y rester, jusqu’à ma mort. Depuis, je n’ai JAMAIS refait la faute !

 

Tout ça pour dire qu’avec ce livre, Charline nous montre que l’on peut être une bonne soignante, prendre en soin de la meilleure façon possible … et tout de même se planter. Avec l’expérience, tout s’apprend. Mais une chose est certaine … on ne naît pas infirmière. Et si les bancs de l’école nous permettent de mettre notre blouse blanche et de prendre un poste, ce sont surtout auprès des patients que l’on en apprend le plus.

 

Merci, Charline. Et un immense merci aux Éditions Autrement pour cette lecture.

 

S'abonner au blog

Compte Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :