Le roman des Goscinny, Catel. Éditions Grasset, Août 2019, 344 pages.

Raconter Goscinny en BD, en voilà quelque chose d’osé ! Et ça me plaît !

 

Au début, Catel nous raconte la genèse de cette œuvre : il s’agit d’une demande plutôt spécifique d’Anne – La fille de René Goscinny – à son amie illustratrice. Catel hésite : cette commande est à mille lieues de ses sujets de prédilection. Pourtant, elle finit par accepter.

Dès lors, le lecteur suit, tour à tour, la vie de René Goscinny et les rencontres entre Anne et Catel qui donneront naissance à cette biographie graphique.

Si, au départ de ma lecture, j’ai eu du mal à me départir du côté « commande » de l’ouvrage, j’ai réussi à en faire fi… pour mon plus grand bonheur !

Catel est bien présente, dans cet ouvrage. Elle a accédé à cette demande, certes, mais on y retrouve bien sa patte, son style, son coup de crayon.

J’ai beaucoup aimé en lire plus sur la vie de René Goscinny. Cet homme a passé sa vie à courir après ses rêves … et a réussi à les attraper pour les faire réalité. En fait, Goscinny est une leçon de vie à lui tout seul. Pas étonnant que ses BD aient fait (Et fassent toujours !) rêver des millions d’enfants.

S'abonner au blog

Compte Babelio

Mon profil sur Babelio.com

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :