Sacrifices, Ellison Cooper. Éditions du Cherche-Midi, novembre 2019, 448 pages.

 

Il y a un peu plus d’un an, je découvrais Ellison Cooper, avec son primo roman très prometteur : « Rituels ». Et c’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai ouvert ce deuxième opus !

Pour mon plus grand bonheur, j’ai retrouvé Sayer Altair, profiler au sein du FBI. C’est jeune femme africaine-américaine, déjà usée par la vie et les horreurs de son métier. Une femme qui essaye de faire son travail, du mieux qu’elle le peut. Avec les moyens du bord, les pressions de toutes parts, ainsi que les enjeux politiques inhérents à ce genre d’institutions. Suivre l’agent Altair, c’est un petit délice.

Et puis… il y a l’enquête. LA fameuse. Et là, Cooper n’y va pas de main morte, non. Elle nous offre une enquête policière terrifiante et saisissante. Bon, j’avoue avoir eu un peu de mal à y croire au début. Je me suis dit « hum… elle s’est peut-être un peu emballée, Ellison, là ! » … mais ça fonctionne ! Je me suis totalement laissé prendre au jeu… un macabre jeu du chat et de la souris. Macabre. Et remarquable. Faux-semblants et personnages intrigants se mêlent habilement à cette incroyable enquête, menée tambour battant, par l’agent Altair.

Bienvenue au cœur de l’état de Virginie, dans le parc national de Shenandoah : un petit Paradis sur terre, au sein duquel un tueur en série vient se débarrasser de ses victimes, depuis des dizaines et des dizaines d’années.

Le rythme est haletant, effréné même. Ellison Cooper joue avec les codes du polar et se joue surtout de nous, lecteurs assoiffés d’aventures, impatients de connaître le dénouement de cette terrible affaire. Mais ce deuxième opus nous offre également l’opportunité de découvrir l’agent Sayer Altair, ainsi que quelques autres protagonistes, de façon plus intime, plus fouillée, pour enfin, tenter de comprendre la psychologie de cette femme au passé trouble et accidenté.

Un bon moment de lecture et de détente… vivement le suivant !

%d blogueurs aiment cette page :