Un mariage en 10 actes, Nick Hornby. Éditions Stock, juin 2020, 150 pages.

Véritable huis clos aux allures de pièce de théâtre, ce court roman est absolument savoureux et dissèque à la perfection la relation de Tom et Louise, quarantenaires, dont le couple est au bord de la rupture.

Chaque semaine, avant leur thérapie de couple, ils se retrouvent dans le pub juste en face. C’est là que tout se joue. De ce qu’ils se disent lors de ces séances, nous n’en saurons rien, ou presque.

Comme dans toute relation humaine, leurs conversations sont parfois banales, frivoles ou profondes, mais elles sont toujours le reflet de la bataille silencieuse qui se livre au sein du couple.

Ce sont de véritables joutes verbales auxquelles se livrent Louise et Tom. Qui aura le dernier mot ? Qui sera mis KO ?

Au fil des rencontres, au fil des échanges, le lecteur entraperçoit l’évolution de leur relation. Les marques de douceur et d’amour, autant que les blessures qui restent, qui refusent de cicatriser. Tom et son humour à toute épreuve. Son humour présent, tant et tant qu’il en devient insupportable. Louise, qui essaye de maintenir le cap, de redresser la barre. Tant et tant que, parfois, c’en est trop. Bien trop.

Bref, Louise et Tom, parfaits dans leurs imperfections. Parfaitement imparfaits ensemble.

Grâce à un exercice de style jubilatoire, Nick Hornby parle du couple, de l’intimité et des bienfaits de la parole, en toutes circonstances.

Je ne peux que vous conseiller ce roman !

Résumé éditeur

Chaque semaine, Tom et Louise se retrouvent dans un pub londonien dix minutes avant leur session de thérapie de couple. Le choix du pub n’a rien d’anodin : il offre une vue imprenable sur la porte de la thérapeute et leur permet d’observer et de commenter allègrement les allées et venues des autres patients.
Quarantenaires, mariés depuis des années, Tom et Louise pensaient leur couple stable et leur vie familiale sans vague… jusqu’à ce qu’un léger incident de parcours précipite le couple au bord de l’implosion. D’où leur décision de consulter, mais était-ce vraiment une bonne idée ?
Autour d’un verre – ou deux – Tom et Louise n’esquivent aucun sujet (le mariage, le sexe, les enfants, la politique, le Brexit, le politiquement correct…) et rejouent en dix actes leur vie conjugale, faisant apparaître, avec humour et vivacité, les fissures de leur relation.
Une dissection hilarante et terriblement perspicace d’un mariage ordinaire.

Extraits

« Un mariage, c’est comme un ordinateur. Voilà le problème. On peut toujours le démonter pour explorer l’intérieur, mais quand on se retrouve avec des milliers de pièces détachées, on est pas plus avancé. »

•••

« Des clés, ça se retrouve. Un stylo, non. Alors, j’aimerais bien savoir si la passion est un trousseau de clés, ou un stylo. »

Retrouvez-moi sur les réseaux
%d blogueurs aiment cette page :